Rejoignez nous
Rejoignez nous
Rejoignez nous
Rejoignez nous
Accueil du site > Grasse & la parfumerie > PETITE HISTOIRE DE LA PARFUMERIE

PETITE HISTOIRE DE LA PARFUMERIE

1. À L’ORIGINE

Le parfum est apparu à l’aube des grandes civilisations antiques. A l’époque, les essences étaient utilisées lors de rites sacrés comme les offrandes mais elles accompagnaient aussi la vie quotidienne : plantes & médecine, aromates & cuisine, fleurs & rites de séduction…

Avec l’échange des matières parfumées vint la création des routes commerciales, ou « route des épices ». Corinthe fut la première cité à regrouper le négoce des aromates, la fabrication des parfums et des flacons en terre cuite.

Au Moyen-Age, on utilisait les plantes contre les épidémies. Dès la Renaissance, les 1res essences parfumées des chimistes italiens sont l’apanage des reines et courtisanes.

2. DE LA PARFUMERIE MODERNE

Jusqu’au XVe siècle, la parfumerie est restée dépendante de moyens de production rudimentaires. Mais à partir du XVIe siècle, la parfumerie alcoolique se développe sous l’essor des différents travaux d’ingénieurs vénitiens et de botanistes allemands.

En France, la parfumerie se développe à Grasse au XVIIIe siècle et va dominer l’Europe au siècle suivant. Versailles et sa cour sont enivrés de parfum, qui devient un code de séduction. A l’époque napoléonienne, on recherche le parfum comme symbole de distinction.

Au XIXe siècle, le développement du conditionnement avec les fabrications en série, l’essor industriel, l’apparition des grands magasins et les grandes expositions internationales amorcent une nouvelle mutation pour la parfumerie. Les produits de synthèse font leur apparition. Les premiers grands parfumeurs innovent avec des créations riches et originales comme Houbigant, Guerlain, L.T Piver.

3. PARFUM & HAUTE COUTURE

Au début du XXe siècle, c’est la belle époque, puis les années folles. Après la 1re guerre mondiale, l’Europe est prise de frénésie de création, dans les parfums, Chanel ouvre le bal avec le 1er parfum aldehydé, le fameux N°5 de CHANEL qui enivre ces dames. Paris et ses couturiers parfumeurs vont peu à peu démocratiser le parfum… Guerlain lance Shalimar, Patou innove avec Joy, Coty crée Chypre et Lanvin imagine Arpège….

Dans les années 50, le parfum américain naît sous l’impulsion de la grande Estée Lauder avec son célèbre Youth Dew.

Dans les années 70, les années peace & love, les parfums orientaux fleurissent comme Opium d’Yves Saint Laurent et le patchouli connait ses heures de gloire.

A contrario, dans les années 80, 90 la mode est aux eaux fraîches , fleuries comme Anaïs Anaïs de Cacharel et aux parfums mixtes tel que CK de Calvin Klein.

À la fin des années 90, les parfums gourmands deviennent incontournables comme le fameux Angel de Thierry Mugler ou le féerique Lolita de Lolita Lempicka.

4. DE NOS JOURS…

Aujourd’hui, avec environ 1000 lancements de nouveautés par an, les maisons de parfums jouent bien souvent la carte de la sécurité avec des jus très consensuels, qui vont plaire à la majorité, mais qui ne vont pas bousculer l’originalité. Quelques marques néanmoins sortent du lot, avec des propositions plus originales.